vendredi 8 mai 2015

Mes Essentiels (trois ans plus tard)

En avril 2012,  je publiais un billet sur mes essentiels en matière de parfums. Qu'en est-il trois années plus tard? L'impermanence...encore. Tout change, sans cesse, plus ou moins rapidement. J'en arrive à un point aujourd'hui où il me  semble pouvoir à nouveau éditer une "liste" d'essentiels.
Je la livre ici, (car où sinon? :-) )

1- Alien, Thierry Mugler
2- Iris Nobile, Acqua di Parma
3- Velvet Orchid, Tom Ford
4- Femme de Rochas
5- Louanges Profanes, Parfumerie Générale
6- Vanille Sauvage de Madagascar, La Maison de la Vanille
7- Coco de Chanel, (l'hiver seulement.)

Bien entendu,  il y en a cent autres qui ont toute mon admiration, mais ceux-là sont mes favoris au long cours...Et...s'il ne devait en  rester qu'un? Oulaaah...Euh.... Non. ^^

Et vous? Quels sont vos essentiels? Les mêmes? De nouveaux? Un ou 20 flacons?


samedi 2 mai 2015

Gardénia, de Chanel

Le bonheur est une blancheur fragile, délicate. Lorsque la vie nous offre ses plus beaux jours, les parfums en deviennent les ambassadeurs. Ne trouvez-vous pas?
Il y a deux semaines de cela, j'ai eu le plaisir de respirer le Gardénia de Chanel. Un parfum infiniment lumineux. Est-ce là un soliflore à l'odeur du gardénia? De cette fleur charnue, blanche, qui foisonne, étourdissante et sucrée en été, dans les buissons du sud la Floride? Non.
Le Gardénia de Chanel, flirte avec son concept olfactif, sans jamais oser imiter le parfum de la fleur aux accents parfois trop riches et envahissants.
Issu de la collection des Exclusifs de Chanel, l’élégance et la sobriété sont de mise.
D'emblée, un jaillissement de fleurs blanches (jasmin, fleurs d'oranger, tubéreuse) et de tiges vertes juteuses et craquantes envahit de sa fraîcheur, l'espace vaporisé.
Sur l'épiderme, les pétales se posent, la vive sève se tempère et s'arrondit sous l'effet de la chaleur de la peau. L'ensemble évolue de façon plus tamisée, sans pâlir pour autant.
Une note fruitée de prunes jaunes naît alors et confère une touche supplémentaire de couleur à l'initiale toile verte et blanche. L'équilibre est maintenu, et au moindre souffle sur la peau ou l'étoffe, on retrouve l'éclat des pétales blancs, les feuilles froissées, et le doux nectar d'une prune mûre.
Le mimosa, la vanille et les muscs blancs apportent aux notes finales, un tour à la fois subtilement crémeux et poudré.

Les clichés ont la vie longue, et je me permets, à juste titre, d'en user ici.  Gardénia de Chanel est à mon sens, le parfum idéal des journées d'exception. Il pourrait être:  Le bouquet de la mariée ou la bague de fiançailles plongée au fond d'une coupe de champagne! Le sourire d'un nouveau-né; Celui radieux et retenu de l'être enfin retrouvé. Le parfum des cœurs ensoleillés. Hommes ou femmes, la mixité lui sied à merveille.

Sa tenue est bonne (environ 4 heures sur ma peau). Son sillage est honorable. Gardénia a été imaginé et créé pour mademoiselle Chanel, par Ernest Beaux en 1925. Plus tard (1983), Jacques Polge reprend la formule et la modernise quelque peu avec toute l'expertise et le talent qu'on lui connait. Le parfum rejoint la collection des Exclusifs en 2007.

Gardénia de Chanel, "le bonheur de cette fragrance est une lumière qui nous berce doucement".